Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 20:05
Les missions locales partent du principe que les jeunes ne sont pas autonomes, responsables et assidus. D’après les missions locales, il nécessaire de faire intégrer ces normes sociales aux jeunes par cette logique de projet individualisé.

Jellab dans l’article « De l'insertion à la socialisation. Mission Locale, jeunes 16-25 ans et problématique de l'exclusion », Formation emploi, 1998 à partir d’observations, d’entretiens avec des conseillers et des jeunes dans une mission locale de Béthune, distingue plusieurs principes de la logique de projet.« Le jeune doit préciser ses objectifs et exprimer un projet professionnel réaliste en fonction de ses aptitudes, des possibilités de réalisation par rapport aux opportunités locales de formation et selon les opportunités professionnelles offertes par sa qualification. »

« Le jeune doit apprendre à gérer son temps et à être assidu.Le jeune doit savoir tenir un calendrier, noter l’ensemble des démarches à effectuer et respecter les rendez-vous fixés. Le jeune doit prendre des engagements et devenir autonome et responsable. »

Cette logique de projet représente « une prescription institutionnelle » qui est une expression utilisée par Jellab. Pour Jellab, dans le même article, « Ces quelques apprentissages socioinstitutionnels semblent définir les contours d’un nouveau champ d’action. Etre ponctuel, responsable, présentable constituent des signes de socialisation évalués institutionnellement à partir des démarches conseillées et entreprises par le jeune. »

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-christophe chantrelle - dans Approche interactionniste avec les jeunes
commenter cet article

commentaires