Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 22:36
La logique de projet des jeunes est axée sur le suivi individualisé. Beaud S. dans, « Stage ou formation ? Les enjeux d'un malentendu. Notes ethnographiques sur une Mission Locale pour l'Emploi » Travail et emploi, n°62, avril-juin 1996, montre que le suivi des jeunes est une action d’accompagnement continue. Il implique une prise en charge institutionnelle du fait de l’allongement des parcours des jeunes en insertion. Chaque jeune a un dossier de suivi dans lequel figurent plusieurs éléments : les données biographiques, scolaires, professionnelles, le projet initial, les demandes des jeunes, la date des entretiens les propositions des conseillers, les solutions envisagées (expl : stages, formation …), les démarches à effectuer, les dispositifs dans lesquels sont entrées les jeunes, si les jeunes se sont rendus aux rendez-vous de l’ANPE ou aux entretiens d’embauche, les problèmes sociaux des jeunes (famille, logement). Le suivi sert à retracer les différentes étapes du projet des jeunes. Ce suivi permet aux jeunes de se socialiser au contact des conseillers en apprenant l’autonomie, la ponctualité et à avoir des responsabilités. Le suivi s’interrompt lorsque les jeunes ne se rendent plus aux rendez-vous ou ont trouvé un emploi. Des jeunes reviennent à la mission locale parce qu’ils étaient en intérim ou en CDD. Ces jeunes en situation précaire alternent des périodes d’emploi et des périodes de suivi par les conseillers.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-christophe chantrelle - dans Approche interactionniste avec les jeunes
commenter cet article

commentaires