Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 16:19

 

Le contrat d'autonomie prévoit un accompagnement individualisé par la construction d'un projet, ce que fait un conseiller mission locale avec les jeunes qu'il suit. Les termes utilisés par les opérateurs privés sont similaires à ceux des missions locales.

 

Le plus étonnant est qu'il existe un Contrat d'Insertion dans la Vie Sociale (CIVIS), utilisée en mission locale pour suivre les jeunes, semblable au contrat d'autonomie. Le CIVIS s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, avec un niveau inférieur au baccalauréat, bref le public pour lequel est destiné le contrat d'autonomie. Une allocation CIVIS peut être perçue même si elle est moins importante que la bourse d'autonomie. Toutefois l'état a actuellement des difficultés pour financer l'allocation CIVIS, on peut être pessimiste pour la bourse d'autonomie de 600 euros par mois. L'effet pervers est que les jeunes quittent le système scolaire pour toucher la bourse d'autonomie.

 

« Il existe donc un risque réel de créer une concurrence entre ces deux dispositifs qui pourrait se traduire par une baisse d'attrait des jeunes pour le CIVIS, alors même qu'il a déjà permis d'accompagner 105 175 jeunes vers un emploi durable », avance l'UNML (Union Nationale des Missions Locales).

 

Ce CIVIS a pour visée l'accompagnement personnalisé des jeunes dans un projet d'insertion en vue d'un emploi durable par une responsabilisation et une autonomisation des jeunes. Les jeunes ne seront pas plus contraints avec le contrat d'autonomie puisque les conseillers missions locales font déjà un travail normatif. Jellab a mis en évidence la dimension sociale et normative présente dans la construction du projet des jeunes pendant leur suivi individualisé.

 

 

 

 

Une socialisation institutionnelle est mise en place par cette logique de projet et ce suivi individualisé.

 

Cette socialisation institutionnelle concerne surtout les jeunes non diplômés ou sans qualification. Les normes sociales transmises sont la responsabilité, l’autonomie, l’assiduité qui sont considérées comme indispensables pour être employable d’après les conseillers en insertion.

http://www.ash.tm.fr/front/flash.php?id=13010

Jellab A., 1998, « De l'insertion à la socialisation. Mission Locale, jeunes 16-25 ans et problématique de l'exclusion », Formation emploi.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-christophe chantrelle - dans Contrat d'autonomie
commenter cet article

commentaires